@2020 Collège Contemporain / Mentions légales

Directrices artistiques

Ghislaine Petit-Volta

Co-directrice artistique du Collegium21

Ghislaine Petit-Volta a étudié la harpe avec Brigitte Sylvestre, Pierre Jamet, puis Gérard Devos au CNSM de Paris (1er Prix de harpe en 1981, 1er Prix de musique de chambre en 1982 avec Christian Lardé). Titulaire du Certificat d’Aptitude, elle enseigne au CRR de Paris, au Pôle supérieur Paris Boulogne-Billancourt et au CNSM de Paris (département de pédagogie).

Sollicitée régulièrement par les grands orchestres de 1977 à 2002 (Opéra de Paris, Orchestre National de France, Orchestre Philharmonique, Ensemble Orchestral de Paris, Ensemble Intercontemporain, Berliner Philharmoniker…), elle a travaillé notamment sous la direction de chefs tels que Lorin Maazel, Sir Georg Solti, Seiji Ozawa, Riccardo Muti, Pierre Boulez ou encore Simon Rattle.

Actuellement elle se produit essentiellement en musique de chambre, avec notamment le Trio Antara, et en soliste en France et à l’étranger (Corée, Japon, Taïwan, Chine, Angleterre, Maroc, Suisse…). Ouverte à toutes les formes d’expression, elle participe à de très nombreuses créations et a collaboré avec des compositeurs contemporains comme John Cage, Ton-That Tiêt, Claude Prey, Félix Ibarrondo, Eryck Abécassis, Jean-Marc Singier, Favio Daiban, Peter Eötvös, Graciane Finzi, Martin Matalon…

Elle expérimente également l’univers du théâtre musical dans le spectacle « Rechants du mal aimé » avec l’ensemble « Choeur en Scène ».

En 1990, elle a écrit pour ARTE un téléfilm sur Pierre Jamet, «Pierre Jamet, un siècle de harpe », réalisé par Michka Gorki. Ghislaine Petit-Volta a réalisé des enregistrements discographiques dans des domaines variés qui vont de la musique médiévale, chez « Harmonia Mundi », au répertoire contemporain sous la direction de Pierre Boulez, chez « Deutsche Grammophon ». Elle vient de sortir un CD en hommage à Rameau chez « Suoni e Colori ».

Nombre de ses élèves ont réussi les concours d’entrée des grandes écoles (CNSM de Paris, de Lyon, Lausanne, Bruxelles, Julliard School, Curtis…) et les concours internationaux (Israël, Bloomington, Laskine, Godefroid, Londres…). Elle donne également des master-classes en France et à l’étranger (Corée, Japon, Angleterre Belgique, Suisse…).

Ghislaine Petit-Volta est également à l’origine de « l’Odyssée de la harpe », festival de création contemporaine autour de la harpe électroacoustique qui se déroule à Bourg-la-Reine.

Laurence Bancaud

Co-directrice artistique du Collegium21

Après un cycle d’études musicales au Conservatoire National de Région de Limoges avec Sylvie Beltrando, puis au Conservatoire National de Région de Tours dans la classe de Catherine de Preissac, Laurence Bancaud est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et obtient un Premier Prix de harpe en 1993 dans la classe de Marie-Claire Jamet et Francis Pierre. Elle y étudie également l’analyse avec Frédéric Durieux et Michèle Reverdy.

Privilégiant la musique de chambre, Laurence Bancaud se produit dans diverses formations, du duo au septuor, et est l’invitée chaque année du Festival Mille Sources Haute Dordogne. Elle forme le « Duo Horspiste » avec la flûtiste Carine Honorat.

Particulièrement engagée dans la musique d’aujourd’hui et la création, elle interprète régulièrement les oeuvres des compositeurs Tôn-Thât Tiêt, Yoshihisa Taïra, Toru Takemitsu, Maki Ishii, Fuminori Tanada, John Cage, Luciano Berio, Marius Constant, Heinz Holliger, Betsy Jolas, Ivan Fedele, Marie-Hélène Fournier, Hélène Breschand, Guilherme Carvalho, Abel Paùl, Giacinto Scelsi etc.

Elle est Présidente de l’association Les Signes de l’arc « Harpe en mouvement – créations et expérimentations » créée en 2011 (www.lessignesdelarc.org).

Nommée Professeur d’Enseignement Artistique de la Fonction Publique en 2000, elle enseigne actuellement au Conservatoire Municipal Claude Debussy du 17e arrondissement de Paris.
Parallèlement à ses activités de pédagogue et de concertiste, Laurence Bancaud a suivi une formation de musicologue. Titulaire d’une Maîtrise de Musicologie à l’Université de Tours, elle est aussi l’auteur d’un livre paru aux éditions Cig’art en 2010, Tôn-Thât Tiêt, Dialogue avec la nature, et co-auteur de La Harpe aux XXème et XXIème siècles : notation, facture, répertoire (Minerve, 2013) et de Guide to the Contemporary Harp (Indiana University Press, 2019). Elle a réalisé également plusieurs recueils pédagogiques pour les éditions Harposphère.

Passionnée par l’Asie, elle joue également du dan Tranh, la cithare vietnamienne.